O RVCC não é a solução milagrosa para os trabalhadores menos qualificados

Les travailleurs les moins diplômés, particulièrement nombreux parmi les plus de quarante ans, sont apparus au fil des débats devant les assemblées comme une cible prioritaire de la VAE. Sortis pour les uns du système scolaire sans certification professionnelle, ayant pour les autres acquis une certification de premier niveau devenue obsolète, ils ont acquis des compétences au cours de leur vie professionnelle et sociale qui les qualifient pour tenir certains types d’emploi. L’accès à une certification constitue pour ces publics un progrès important en les rendant socialement visibles aux yeux de l’ensemble des employeurs.

Pour les publics les moins diplômés, cette possibilité d’accès à la certification par la VAE risque cependant de se révéler théorique si les étapes qu’ils doivent franchir pour accéder à la certification les renvoient à des situations scolaires pour lesquelles ils ont peu d’appétence et qu’ils savent ne pas pouvoir surmonter – cas notamment du rôle dévolu à l’écrit dans la rédaction des dossiers. Aussi pour ce public, la qualité de l’accompagnement tout au long de la procédure apparaît primordiale, et ce, quel que soit le mode d’évaluation proposé par le certificateur, sur dossier ou en situation de travail.

Toutefois, la VAE n’est pas la solution miracle aux problèmes posés par les restructurations industrielles et le déclassement des moins qualifiés. Les acquis professionnels peuvent, en effet, se révéler insuffisants pour leur assurer la pérennité d’une professionnalisation durable face aux évolutions technologiques et organisationnelles qui affectent en permanence les postes de travail. La VAE apparaît au mieux comme un tremplin, un outil indispensable pour attester des savoir-faire, mais qu’il convient de situer dans une trajectoire qui ne peut pas se borner au constat des acquis. Elle renvoie le candidat vers la recherche des moyens d’enrichir son expérience par l’accès, soit à des emplois plus qualifiés, soit à de la formation continue. Cette démarche nécessite des moyens d’accompagnement des candidats, à la fois en amont du passage devant le jury et en aval de celui-ci, spécifiques à ce type de public.

In”VAE: construire une professionnalisation durable

Etiquetas: ,

Deixe uma Resposta

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s


%d bloggers like this: